• Departure. Royaume-Uni.

    Departure. Royaume-Uni.

    DEPARTURE (2015)

    Réalisateur, Scénariste : Andrew Steggall

    Interprètes : Alex Lawther, Phénix Brossard, Juliet Stevenson

    Origine : Royaume-Uni

    Langue : Anglais, Français (20%)

    Genre : Drame, Romance, Éveil des sens, Gay

    Durée : 1h 44mn

     

    SYNOPSIS

     Béatrice et son fils adolescent passent une semaine à emballer le contenu d’une maison de vacances, dans un coin isolé du sud de la France.

    Le jeune Elliot est confronté à sa sexualité naissante et à l’éloignement grandissant de sa mère.

    Quant à Béatrice, elle réalise que tout amour a disparu de son mariage et que la vie telle qu’elle l’a connue touche à sa fin.

    Elliot fait alors la connaissance d’un adolescent mystérieux, Clément, sur les bords du lac du barrage.

    Clément poussera insensiblement Elliot et Béatrice à affronter leurs désirs et, finalement, à s’affronter l’un l’autre.

    Departure est une histoire intime qui commence à l’aube du premier jour et finit la nuit du sixième,

    décrivant la fin d’un été, la fin d’une enfance et la fin d’une famille bourgeoise classique.

     

    LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

    Departure. Royaume-Uni.Departure. Royaume-Uni.Departure. Royaume-Uni.

    « Que le BL soit ! I'm Tee, Me Too »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    9
    Samedi 21 Novembre à 18:26

    merci beaucoup pour ce film !!!

    8
    Vendredi 20 Novembre à 12:14

    merci beaucoup pour le film

    7
    Jeudi 19 Novembre à 22:19

    *AVIS CONTENANT DES SPOILERS*

    Il y des films où dès les premières minutes tu te dis que tu vas pas aimer et ça ce confirme par la suite. D'autres où tu te dis la même chose et oh surprise, ça te plait ! Puis il y a ceux où tu tu sens que ça va te plaire dès le départ mais en fait pas du tout. Puis il y a les films comme Departure, où dès les premières secondes j'ai été happée dans l'histoire que j'ai dévoré jusqu'à la fin. Le genre de film où tu regardes le temps qu'il reste à visionner et où tu soupires parce c'est déjà presque la fin. Vraiment, j'ai aimé.

    J'ai aimé la lenteur voire la langueur des scènes, l'authenticité et le naturel qui en dégage, la bande son discrète mais en même temps toujours là quand il faut. Puis j'ai aimé Elliot, ce n'est pas une surprise, j'apprécie beaucoup cet acteur depuis The end on the f***ing world et sa prestation dans ce film m'a tout aussi touché, cet acteur a vraiment quelque chose en lui qui rend son jeu particulier et ce dans le meilleur sens du terme !

    Puis la révélation concernant Clément, je rejoins les précédents avis, il était juste ouf ! Sa nonchalance mêlée d'insolence et d'agressivité tout en étant à l'écoute, bref un savoureux mélange que l'acteur a tellement bien retranscrit. J'ai lu plus bas qu'il avait joué dans un autre film que je vais m'empresser de chercher car j'aimerais beaucoup le revoir. Ca change tellement mais teeeeeeellement de ces acteurs français, toujours les mêmes, qu'on voit dans beaucoup trop films et qui semblent toujours jouer de la même façon. Lui il dégageait quelque chose de vrai et franchement ça fait du bien !

    On arrive au point critique... Le personnage de la mère. Je précise, le personnage et non l'actrice qui j'ai trouvé fabuleuse (actrice que j'affectionne particulièrement pour l'avoir vu pas mal de fois jouer toutes sortes de rôles mais que j'ai eu du mal à reconnaitre dans celui-ci tant elle paraissait si jeune, juste waouh ! ). Dans la première moitié du film, j'ai eu beaucoup de peine pour elle, sans même savoir le pourquoi du comment, sa tristesse était telle que j'ai beaucoup compatis. Puis il y a eu le baiser, et là dans ma tête, ça a fait crac. Je crois que je me suis tellement mise à la place d'Elliot que j'ai eu l'impression de ressentir son sentiment de trahison comme si je le vivais. Par la suite, j'ai regardé la mère un peu avec ses yeux, pleins d'amertume et de rancœur qui effacent l'empathie. Cela s'est aggravé à la fin quand elle lui avoue qu'elle savait ce qu'il ressentait pour Clément, pour moi ça a rendu son geste encore plus douloureux à accepter pour Elliot.

    Pourtant, je le sais que c'est son mal-être qui a parlé à cet instant, devant ce jeune homme désinvolte qui respire la fraicheur et le soleil dans son monde de grisaille. Mais en même temps je me suis dit, après avoir appris le secret du père, qu'elle le faisait aussi pour se prouver quelque chose. Qu'elle pouvait "battre" son fils sur ce terrain là à défaut d'avoir pu se faire aimer pleinement de son mari. Je ne sais pas, ce n'est peut-être pas ça la vraie raison mais je l'ai ressenti ainsi. De ce fait, je n'ai plus réussi à m'émouvoir par rapport à son sort.

    D'ailleurs, je ne sais pas si je considère ce film comme un BL... Bien sûr un BL ne doit pas forcément être une romance, je commence à en avoir vu pas mal pour le certifier, mais là j'ai plus vu ce film comme un drame familial, et uniquement ça. Alors certes Elliot ressent du désir et des sentiments pour Clément, mais je n'ai pas ressenti de tension amoureuse ou sexuelle entre eux, juste du sien. Comment dire, comme pour le baiser avec la mère, j'ai plus eu le sentiment qu'il se laissait porter, qu'en prenant part à ce conflit familial il oubliait le sien tout aussi terrible, voire pire. Je vois plus ça comme une amitié un peu étrange et vouée à être éphémère que comme une un BL, enfin dans ma définition du BL. Un peu comme "J'ai tué ma mère", "Les amours imaginaires" ou encore "Tom à la ferme" de Dolan (oui je me les refais tous en ce moment...). On y parle d'homosexualité, on la suggère, on la montre même mais ce n'est pas le sujet du film, tout comme ici. Enfin, je l'ai vécu comme ça.

    Et pour une fois, moi qui aime les fins ouvertes quand le sujet s'y prête, j'avoue avoir été un peu frustrée par celle-ci, je pense que c'est justement parce que j'attendais une réaction plus franche de la part de Clément, ou au moins quelque chose qui clôturerait leur étrange relation.

    Bref... Encore un pavé !! Tout ça pour dire que j'ai vraiment aimé !! Merci pour le partage !

     

    NOTE : après la pêche avec Elio, la carotte avec Elliot ! Le "Mangez 5 fruits et légumes par jour" peut vraiment être interprété de pleins de façons différentes de toute évidence !

     

    Ewi <3

      • Lundi 23 Novembre à 10:17

        Bonjour Ewi et merci pour ce magnifique résumé cool

    6
    Mardi 17 Novembre à 22:25

    Bonsoir, cher Jayl, et merci pour ce film cool

    Alors, déjà, quel plaisir de revoir "Alex Lawther" que j'avais aperçu dans l'excellente série "Black Mirror" et en guest dans la non moins autre excellente  série qu'est "The End of te Fucking World" happy

    Comme je te l'ai déjà écrit, j'aime, lorsque je regarde tes propositions, ne pas lire le synopsis, afin de laisser "s'infuser" toute l'atmosphère du film, et à sa fin, y mettre des mots puis lire enfin, ton résumé.^^

    Donc, lorsque j'ai commencé à regarder "Departure", dès les premières images, j'ai ressenti comme un "malaise".sarcastic

    Malaise d'une mère qui n'assume pas son fils ; malaise d'une femme en pleine crise du couple ; Malaise d'une amante qui se sent trompée mais n'arrive pas à l'exprimer avec les bons mots.

    Tout du long de l'histoire, nous sommes emportés par un tourbillon de colères refoulées, entre Elliot, Béatrice et Clément . Et telles des feuilles mortes qui tombent et sont emportées par le vent d'automne annonçant l'hiver,  que pourrait représenter l'arrivée du père d'Elliot, tout s'éclaircit et se libère ! wink2

    Film avec une énergie très "chaotique" mais nécessaire afin que chacun des personnages retrouvent sa place pour continuer sa vie. clown

    Merci pour cette découverte cool

    5
    Mardi 17 Novembre à 16:39

    bonjour à tout le monde :)

    Désolée, pas mal de retard dans mes mails...

    Ah ! Film licencié, que j'ai vu ce film au cinéma il y a 3 ans à sa sortie, film touchant, j'avais bcp aimé...

    Il faut plus de films comme celui-ci ou "Call me by Your Name" ou "Quand on a 17 ans" ! 

    4
    Dimanche 15 Novembre à 22:42

    Coucou,

    Merci pour ce film que je voulais voir depuis longtemps.

    J'ai beaucoup aimé ce film. Tous acteurs sont bouleversants je trouve.

    Je trouve qu'il souffre un peu d'une possible comparaison avec "Call me by your name" mais j'ai essayé de l'oublier au maximum.

    L'acteur qui joue Clément joue d'ailleurs dans le film "Benjamin" qu'un jour peut-être vous traduirez aussi.

     

    Merci encore :-*

     

      • Dimanche 15 Novembre à 22:55

        sauf que "call me by your name" est sorti en 2017, et celui-ci en 2015 ewilangaelle yes happy

        quant à "benjamin", je dis pas non. Phénix Brossard m'a vraiment épaté !

    3
    Dimanche 15 Novembre à 13:58
    Merci pour ce film :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :