• Chapitre 36.2 : Le problème arrive.

    Chapitre 36.2 :

     

    "Putain, les gars ! Vous êtes partis depuis longtemps. Je croyais que vous étiez déjà partis en douce au Santika Pub." Ohm s'exclame bruyamment au moment où nous revenons avec un énorme tas de citrons verts. Il est assis près de la marmite, il attend. Il semble qu'il ait échangé sa place avec Khom, Ken et Rodkheng, qui jouent maintenant avec la console. C'est une façon d'être sensible aux factures de services publics. Et putain, qui a allumé la climatisation ? ! Avez-vous au moins demandé la permission ? !

    "Bon sang, si vous allumez la climatisation, vous feriez mieux de fumer dehors ou ma mère va râler."

    "Ouais, on sait déjà ça. Dong et Per sont déjà dehors pour une pause cigarette." Palm me répond en faisant de la place pour que Phun et moi puissions nous asseoir. Keng s'éloigne pour nous faire de la place aussi, puis il commence à parler.

    "Alors, comment es-tu arrivé ici, Phun ? Est-ce que Noh t'a appelé et t'a dit de venir ?" Putain Keng. Qu'est-ce que ça veut dire ? !

    Phun rit avant de me passer un bol et la louche. "Nan, ma famille m'a chassé et m'a dit que je ne pouvais pas dormir chez eux cette nuit." La réponse de Phun est assez ambiguë et je suis confus.

    "Pourquoi ? Tu t'es disputé avec ton père ?" Je lui demande, bien que je doute que ce soit la raison.

    Phun secoue rapidement la tête. "Non, non. Je n'ai eu de dispute avec personne."

    "Hein ? Alors qu'est-ce que tu veux dire par là ?" Je ne le comprends toujours pas. S'il ne s'est pas disputé avec un membre de sa famille alors pourquoi a-t-il été chassé ? Mon visage porte sans doute un énorme point d'interrogation, mes amis finissent par m'aider à mettre les légumes et la viande dans mon bol juste pour que je me taise.

    "Phun ne veut pas nous le dire, alors pourquoi tu continues à demander ? Remplis-toi la bouche et arrête d'être aussi curieux. Phun ! Pas besoin d'être timide ! Mange tout ce que tu veux ! Fais comme chez toi !" Ce satané Phong ! C'est ma maison ! Je lui jette un regard énervé avant de regarder Phun qui rit de bon cœur et qui me regarde en souriant.

    C'est booooooon. Peu importe. Fais comme chez toi !

    Je suis assis là, l'air aigri avec une des baguettes dans la bouche. J'utilise l'autre pour chercher des aliments bien précis dans la marmite. Très vite, on me passe un verre rempli de liquide ambré. Je ne prends qu'une seule gorgée et je dois engueuler la personne qui a mélangé la boisson.

    "Putain, mec ! C'est trop fort ! Quel gaspillage d'alcool !" C'est forcément Dong qui a fait ça. Je me retourne pour lui crier dessus mais il continue à manger et ne fait attention à personne.

    "Ne sois pas si radin. On a une tonne d'alcool. On a de la bière et la vodka que Khom a apportée aussi. J'ai juste peur que vous ne les finissiez pas. En plus, je suis trop paresseux pour les ramener chez moi." C'est merveilleux. Tu peux nettoyer le vomi, Dong. Imbécile.

    Je me résigne à son raisonnement et je pense que je devrais me concentrer sur la casserole avant de rater la nourriture. C'est un vrai bordel. Il y a à peu près tout ce qu'une personne peut vouloir. Beaucoup de viande, très peu de légumes. Tout à l'heure, Ohm a essayé de mettre de la viande de porc là-dedans parce qu'il disait qu'il voulait en manger. C'est vrai ? Heureusement, Knott a pu l'arrêter à temps, car il s'inquiétait du bien-être des autres. Tu es un héros, Knott.

    Peu après, le reste des gars est revenu nous rejoindre. Ceux qui ont disparu pour jouer aux jeux vidéo et ceux qui sont sortis fumer. Le cercle s'est agrandi par rapport à la petite marmite, alors on a fini par se battre pour la nourriture. Mais c'était assez amusant. Heureusement, j'ai un incroyable secrétaire du conseil des étudiants qui s'est avéré habile dans presque tous les domaines pour m'aider. Quand je lui disais que je voulais manger quelque chose en particulier, il était capable de le trouver dans la marmite à chaque fois. Comment se fait-il que je ne les trouve pas quand je les cherche, je me le demande. Peut-être que ça a un rapport avec la magie noire, qui sait ?

    On était très bruyants, on parlait et riait ensemble. Même Phun, qui n'est pas vraiment proche de mes amis, avait laissé tomber les honoraires et s'était mis à parler de manière informelle à ses nouveaux compagnons de beuverie. Je suppose que c'est vrai ce qu'on dit sur le fait que l'alcool crée des amitiés partout dans le monde. Je ris aux éclats en voyant Knott et Per être forcés de boire puisqu'ils ont eu le culot de se joindre aux seniors et de boire avec nous. Pauvres enfants, vous êtes vraiment morts. Per est d'habitude assez jaune et pâle, mais maintenant il est encore plus pâle. (À quel point est-il ivre ? Bon sang.) Quant à Knott, son visage devient de plus en plus rouge. Ouais, ces deux-là ne vont pas s'en sortir vivants. Hahaha.

    Pendant que tout le monde s'amuse, je remarque que Phun continue à me servir sans arrêt du tofu de poisson de la marmite dans mon bol. Il y en a tellement que je dois lui dire de ralentir.

    "Hé, ça suffit. Tu vas me faire sortir ma merde en forme de rectangle." C'est une raison sensée, n'est-ce pas ? Phun rit avant de se concentrer sur le fait de manger dans son propre bol. Il était temps. Tu as passé bien trop de temps à mettre tout ça dans mon bol.

    "De toute façon, qui t'a viré de chez toi ?" Je ne peux pas m'empêcher de lui demander car je suis très curieux. Je me dis que c'est le moment idéal pour lui demander puisque l'attention de tout le monde est ailleurs. Je me dis que Phun s'était peut-être vraiment disputé avec sa famille et qu'il était trop gêné pour en parler plus tôt.

    Cependant, il me lance quelques ricanements avant de continuer à manger, l'air assez détendu. "Pang t'a vu avec Yuri hier." Oh, meeerde.

    "Putain de merde ! Et maintenant ? Alors elle sait ?"

    "Elle sait quoi ?" Phun lève les sourcils et me demande comme s'il avait oublié ce que nous avons fait à Nong Pang.

    J'ai du mal à trouver mes mots. "Elle sait qu'il n'y a rien entre toi et... moi." C'est étrange de dire ça. C'est encore pire maintenant que Phun me regarde. Ses yeux scintillent comme s'il voulait se moquer de moi à propos de quelque chose.

    "Oh ? Il n'y a rien ?" Et voilà. Je le savais.

    J'adopte une expression nerveuse. "Enculé, ne joue pas au plus malin avec moi. Alors, qu'est-ce qu'elle a dit ?" Allez, prends ça au sérieux !

    Phun secoue la tête et sourit. Il continue à manger comme s'il n'était pas vraiment concerné par tout ça. "Pas grand chose. Elle a supposé que nous nous étions disputés, alors elle m'a chassé de la maison et m'a dit de me réconcilier avec toi. Sinon, je n'ai pas le droit de revenir à la maison. Au début, j'avais peur que tu me chasses aussi. Mais je me suis senti mieux quand je suis arrivé ici. Merci de m'avoir prévenu pour la fête".

    "Personne ne m'en a parlé non plus, mec. Et même s'il n'y avait pas eu de fête, je ne t'aurais pas chassé. Pourquoi étais-tu si inquiet alors que tu ne m'as jamais chassé ?" Je lui dis en lui tapotant le dos plusieurs fois. Je vois Phun afficher un sourire satisfait pendant un moment.

    Mais avant que nous puissions poursuivre notre conversation, nous sommes interrompus par la voix retentissante d'Ohm.

    "Yo, yo, yo ! Jouons au Jeu de la Vérité !" dit-il en agitant une bouteille de soda en l'air. Nous jouons habituellement à ce jeu quand nous buvons. Cependant, je sais très bien quelles sont les véritables intentions d'Ohm pour en parler ce soir. Alors maintenant, je commence à réfléchir à un moyen de m'en sortir.

    "Ouais, ouais ! Venez vous asseoir en cercle !" Le reste des gars accepte de se joindre à lui en se rapprochant. Même Phun, qui ne sait pas vraiment ce qui se passe, se joint à tout le monde. Je vois qu'Ohm a l'air très content de lui.

    "Ok, nous devons d'abord expliquer les règles puisque de nouveaux membres nous ont rejoints, et c'est Phun, Per, et nong Knott." Les trois types dont les noms ont été mentionnés hochent la tête. Pendant ce temps, je fixe Ohm intensément car je sais ce qu'il prépare.

    "On va faire tourner cette bouteille de soda juste ici au milieu du cercle. On posera une question à celui qu'elle désignera quand elle s'arrêtera et il devra y répondre, d'accord ?"

    "Bon sang, P' ! C'est tout et n'importe quoi ?" Per en fait tout un plat. Il n'a rien appris ? Tu seras encore plus une cible. Tu es stupide ou tu es stupide ?

    Ohm a toujours l'air content de lui. "C'est cool, tu peux rentrer chez toi si tu ne veux pas jouer."

    "Pas question. D'accord, je jouerai s'il le faut." Le gamin accepte de se joindre à eux après de petites protestations. Je peux déjà dire qui sera la première victime. On penserait qu'Ohm place innocemment la bouteille pour désigner quelqu'un à la façon dont il la fait tourner. Comment se fait-il qu'il soit si doué pour ce genre de choses mais pas pour d'autres ?

    Sans surprise, la bouteille tourne et s'arrête à Per.

    "C'est toi. C'est ce qui arrive quand on fait des histoires." Je lui mets la pression dès que j'en vois l'occasion. Ses petits yeux s'ouvrent en grand, (aussi grand qu'il peut les forcer à l'être) ce que je trouve hilarant. Hahaha.

    Ohm prend une seconde pour réfléchir à une question. Il propose une question piège pour Per, par laquelle il commence le tour. "Avec combien de filles du couvent as-tu déjà couché ? Tu ne peux pas dire que tu ne l'as pas fait parce que je sais que tu l'as fait." Whoa ! Je sais que Per est un sacré tombeur, mais je ne savais pas qu'il était si doué. Per est pris par surprise et son visage le montre.

    "Quoi ? ! Jamais !"

    "Tu verras si tu mens." Oh-oh. Je ne sais pas ce que c'est, mais personne ne peut mentir à Ohm quand il profère une telle menace. Je regarde Per déglutir et se tourner pour regarder Knott comme s'il implorait de l'aide. Mais personne ne peut plus t'aider maintenant. Désolé, mec.

    Lorsqu'il réalise qu'il n'y a pas d'issue, il secoue la tête et accepte son sort. Puis il commence à compter en utilisant ses doigts. Mais qu'est-ce que c'est que ça ? Ce putain de gamin !

    "Seulement les filles du couvent", c'est ça ?

    "Oui, seulement les filles du couvent."

    "Tous les couvents ?"

    "Tu es encore plus salaud que je ne le pensais." Ohm commence à l'insulter. "Ouais, tous les couvents ! Merde !"

    Per hoche la tête et continue de compter avec ses doigts. "...quatre. Attends, cinq ! Cinq filles, P'..." Mais alors Knott lui donne des coups de coude à plusieurs reprises. "Six. J'ai compté." Yo ! Pour de vrai, mec ?!

    Per fixe le visage de Knott avec un peu de confusion avant qu'il ne commence à discuter. " J'ai compté cinq." Cependant, Knott ne lâche pas prise. "Vous voulez compter ensemble alors ?"

    Alors ils commencent à nommer lentement les noms, un par un." Bow, P'Ammy, Mimi, Pink, Nong Dem... et qui d'autre ?"

    "Je savais que tu oublierais p'Ning."

    "Oh oui ! Ning aussi ! Ok, donc ça fait six. Six filles, P'." Les deux gars se mettent d'accord avant de se confesser faiblement. Tout le monde les frappe par irritation.

    "Il vaut mieux que tu utilises des protections ! " Ces gamins me donnent mal à la tête.

    Après avoir forcé Per à me donner sa parole, il est temps de faire une nouvelle victime. Je n'ai même pas vu Ohm la tourner avant qu'elle n'atterrisse devant Phun... qui est assis à côté de moi.

    "Phun..." J'appelle son nom et il sursaute. Il me fixe pendant un moment et puis il rend le regard de Ohm.

    "Alors ?" Vous savez ce qu'on dit, la meilleure défense c'est une bonne attaque !

    Ohm fait un signe de tête au sourire de Phun. Il a un regard malicieux sur son visage, puis il enchaîne avec la question. "Ce que tu as crié ce jour-là... tu étais sérieux ?" Ce connard ! Putain de merde !

    Je panique et fixe immédiatement Phun. Je suis incapable de contrôler mes expressions. Mais il semble que Phun ne comprenne pas la question. "Crier quoi ? " Il demande.

    "Devant le bâtiment F, l'autre jour. Tu ferais mieux de ne pas dire que tu ne te souviens pas ou tu vas voir." À en juger par son expression, il semble que Phun ne se souvenait pas au début, mais une fois qu'il a croisé le regard d'Ohm, il se souvient de tout. Il se retourne même pour me regarder. (Je n'ai rien à voir avec ça !) Naturellement, je fais semblant d'être ignorant et je mange dans mon bol comme si je n'avais absolument aucune idée de ce qui se passe. Désolé, mais je dois quitter le navire.

    "Eh bien ? Tu étais sérieux ?" Ohm répète sa question. Je ne regarde pas le visage de Phun, donc je ne sais pas quel genre d'expression il fait. Phun répond à la question de Ohm très clairement avec sa voix grave.

    "Je l'étais. "

    "Yo, yo, yo ! Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?! Vous ne pouvez pas garder ça entre vous !" Palm crie alors que tous les autres sont encore perplexes. Je pousse un soupir de soulagement car il semble que personne d'autre ne soit au courant. Je suppose qu'Om peut en fait garder les choses pour lui.

    Ohm ne répond pas aux questions des gars. Il sourit simplement et tapote légèrement l'épaule de Phun. "Super. Et tu es prêt à l'admettre en plus. Tu as mon soutien. Fighting (1), mec." Bon, ce n'est probablement pas le moment de ressentir un quelconque soulagement. Je doute fort que je serais épargné à cause des regards bizarres qu'Ohm me lance maintenant.. Je peux deviner qui sera la prochaine victime.

    Et juste au moment où il va commencer à faire tourner la bouteille...

    "Oh ! Je dois aller chier ! Je reviens tout de suite !" Je crie en sautant de mon siège, sans laisser à Ohm la chance de faire tourner la bouteille. Heh heh heh. J'utilise souvent cette excuse alors ce n'est pas trop étrange pour lui de me rattraper.

    "Tu ne peux pas y aller ! Reste pour ce tour d'abord !"

    "Je ne peux pas me retenir ! Je vais me chier dessus ! Je dois y aller !" Je provoque du bruit et je pars à toute vitesse, en direction des toilettes. Ah, bien ! Je serai en sécurité pendant au moins quinze minutes. Je peux faire semblant d'avoir la diarrhée ou je devrais peut-être faire une sieste ?

    Une fois arrivé dans le bunker sécurisé, je pousse la porte avant de fermer le couvercle des toilettes et de m'asseoir pour faire une sieste. Lorsque ma tête touche le mur, je ressens immédiatement une étrange somnolence qui me submerge. Je suppose que c'est lié à la quantité d'alcool que j'ai consommée auparavant.

    Je peux encore entendre les gars faire beaucoup de bruit de temps en temps. Ma curiosité prend le dessus. Je ressens un soupçon de regret, car je ne peux plus apprendre les secrets des autres. (Cela semble terrible, n'est-ce pas ? Haha) La règle de ce jeu est que vous ne pouvez jamais parler de ce que vous apprenez en dehors du cercle. Donc la chance pour moi de les découvrir est à peu près nulle. Cela m'ennuie un peu, mais je suppose que c'est mieux que d'être là et de permettre à Ohm de m'interroger.

    C'est ce que je me dis en appuyant ma tête contre le mur, me sentant de plus en plus endormi. Pendant que je suis à ce moment entre l'éveil et le sommeil, je laisse échapper un grand sourire quand je pense à la réponse de Phun. C'est le genre de sourire que l'on ne peut pas effacer de son visage, même si l'on s'efforce de le faire. Heh heh. Même si je n'ai pas pu voir son visage - et je ne veux pas avoir une trop haute opinion de moi-même - je peux deviner quel genre d'expression il avait. Phun est toujours comme ça. Quoi qu'il arrive, il est fidèle à ses propres sentiments. Contrairement à moi. Parfois, je m'enfuis comme un idiot. Comme ce que je suis en train de faire en ce moment, par exemple.

    Un certain temps s'est écoulé depuis que je suis entré dans la salle de bains (j'ai même fait une sieste complète). Je vérifie ma montre et j'apprends que cela fait plus de quarante-cinq minutes (et je commence à avoir du mal à respirer ici). Je me dis donc que c'est assez de temps pour qu'ils aient terminé ce jeu stupide et je fais ma sortie.

    Grincement.

    "Merde, ce salaud sort enfin de là ! Je t'aurai la prochaine fois !" Je me fais crier dessus au moment où je sors la tête. Hahaha. C'est ce que je pensais. J'entre, détendu, pendant que les gars prennent des shots de vodka.

    "Tu ne m'auras jamais. Alors qu'est-ce qui s'est passé ? Je veux savoir."

    Clac !

    C'est le prix à payer pour quelqu'un qui veut être curieux mais qui refuse de prendre des risques. Aïe, ça fait mal. Keng frappe trop fort. Je me frotte tout de suite la tête.

    "Tu t'es enfui et tu oses demander ? Personne ne lui dit rien." On dirait que c'est lui qui a révélé des secrets. Heh heh heh. C'est bien. Je vais piéger Nong Knott pour qu'il me raconte ça une autre fois. Ce gamin est tellement naïf. Je le sais très bien. Heh heh heh.

    J'accepte un verre de Dong et je remarque que nous sommes moins nombreux maintenant. Je regarde autour de moi et je découvre que Phun n'est pas là.

    "Où est parti Phun ?" Je me renseigne rapidement sur le mec qui a disparu.

    "Il s'est énervé contre toi et est rentré chez lui." Putain, Rodkeng, je demandais gentiment, pas besoin de faire le malin avec moi.

    Je l'insulte en retour. "Connard, allez ! Il est monté pour aller aux toilettes ?" Comme je dormais dans la salle de bain du bas, je suppose qu'il est peut-être en haut. Les gars haussent les épaules à la place.

    "Non, pour de vrai. Il est rentré chez lui. Il s'est excusé tout à coup et est parti." Dong, qui est assis derrière une bouteille de vodka, me donne une réponse . Bien sûr, cela me laisse perplexe.

    "Mais putain, qu'est-ce qui se passe ? Il aurait pu dire au revoir au propriétaire de la maison d'abord." Je me plains avant de prendre un shot. Merde, c'est beaucoup trop salé. C'est le sel ou les sales mains de quelqu'un ?

    Khom me tend la main pour prendre le verre vide avant de le passer à Phong, qui est le barman de la soirée. Le siège à côté de moi, où Phun était assis, est maintenant occupé par Nong Knott qui a l'air d'avoir bu beaucoup trop d'alcool à cause des seniors qui le font boire. Je regarde son visage rouge et je trouve cela assez drôle. Puis, je remarque que mon téléphone portable est tombé derrière lui.

    "Oh, c'est mon téléphone." Pas étonnant que je ne l'ai pas trouvé quand j'étais aux toilettes. Je ne pouvais jouer à aucun jeu et il ne me restait plus que la possibilité de faire une sieste.

    Knott jette un coup d'œil à mon iPhone et me fait quelques signes de tête. "Oh, d'accord. P'Ohm a montré une vidéo du moment où vous remplissiez la Mercedez du directeur avec du riz collant à P'Phun."

    "C'est un peu trop risqué, non ? C'est le secrétaire du conseil des étudiants, tu sais. S'il en parle au directeur, je vais me faire virer comme l'a fait Golf." Je me retourne pour engueuler Ohm avant de réaliser quelque chose.

    "Hé, comment tu lui as montré ? Tu as regardé dans le téléphone pour lui ?!"

    Ohm lève les yeux du citron vert pressé dans sa main pour répondre à ma question."Nan, je lui ai dit de la trouver lui-même. Je ne sais pas comment utiliser ton téléphone."

    Mes mains se refroidissent instantanément, même si le climatiseur refroidit à peine la pièce.

    "Il a dit quelque chose ? "

    Ohm prend une seconde pour réfléchir avant de répondre. "Je suppose que j'ai mal jugé son sens de l'humour. Je pensais qu'il trouverait ça drôle mais il avait une expression vide sur le visage, puis il s'est excusé."

    "Je parie qu'il est parti pour prévenir le directeur." ajoute Khom et il rit avec les autres. Je commence lentement à réaliser ce qui s'est passé.

    "Oh, merde..." Je murmure à moi-même très doucement, ce que seul Nong Knott peut entendre.

    "Qu'est-ce qui se passe, P'Noh ?"

    Je n'ai plus la force de faire quoi que ce soit, encore moins de lui donner une réponse. Je me lève rapidement de mon siège et j'ignore tous mes amis surpris.

    "Je reviens tout de suite !" Mon esprit est déjà devant la porte d'entrée de Phun avant même que je puisse démarrer mon scooter.

     

    1. Fighting = courage en coréen

     

    Chapitre 36.2 : Le problème arrive.

    « Chapitre 36.1 : Tel le lache que je suis.Buffet BL à volonté ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    3
    regls
    Samedi 26 Septembre à 09:10
    Merci toujours un plaisir de te lire
    2
    Vendredi 11 Septembre à 16:51

    Merci..... ❤️❤️❤️

    1
    kina
    Samedi 5 Septembre à 22:35

    merci pour la traduction de ce chapitre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :