• God's own country. Royaume-Uni.

    God's own country. Royaume-Uni.

    GOD'S OWN COUNTRY (2017)

    Titre alternatif : Seule la terre, Tierra de dios

    Réalisateur, Scénariste : Francis Lee

    Interprètes : Josh O'Connor, Alec Secareanu, Gemma Jones

    Origine : Royaume-Uni

    Langue : Anglais, Roumain (très peu)

    Genre : Drame, Romance, Gay

    Durée : 1h 40mn

     

    SYNOPSIS

     Johnny Saxby vit dans la ferme familiale du Yorkshire avec son père Martin, diminué par un accident vasculaire, et sa grand-mère Deirdre.

    Son quotidien est marqué par le dur travail auprès des bêtes, des escapades solitaires au bar de la ville voisine

    et de brefs et froids ébats avec de jeunes hommes inconnus.

    Alors que la saison de l'agnelage approche et que la santé du patriarche décline,

    le seul candidat à postuler pour travailler à la ferme est un saisonnier roumain, Gheorghe.

    Au départ conflictuelle, leur relation finit par basculer et de nouveaux sentiments inattendus apparaissent.

     

    FILM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 18 ANS !

     

    LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

    God's own country. Royaume-Uni.God's own country. Royaume-Uni.God's own country. Royaume-Uni.

     

     

     

    « Chapitre 3 : Manger un petit enfant pour être immortelEn of Love »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    15
    Samedi 9 Janvier à 08:36

    Alors... Que dire ?

    Ce film est vraiment bien dans son ensemble. 

    Après, faire un commentaire à 2h30 du mat', ce ne sera pas très élaboré. Ce film est vibrant de réalisme et de simplicité tout en étant complexe à la fois. On sent bien les émotions, le mal-être de John. Il est très intense dans ce qu'il vit. 

    Quant à Georghe, il semble être plus terre à terre et plus posé. Ça équilibre. 

    C'est un très bon film. J'ai été ravie de le découvrir. 

    Merci de l'avoir traduit et partagé avec nous, Jayl. :)

    14
    Jeudi 12 Novembre 2020 à 22:09

    Note à moi-même lorsque je regarderai à nouveau ce film  : ne pas manger en même durant les 15 premières minutes. Ca vomit, ça crache, ça pisse. Puis ça revomit, ça recrache et ça repisse. Mon pauvre estomac est trop sensible pour tout ça. Voilà.

     

    *AVIS CONTENANT DES SPOILERS*

     

    ÉNORME COUP DE COEUR !!! Alors franchement, j'ai adoré absolument chaque minute, chaque scène, chaque plan de ce film !

    Pour commencer, les liens familiaux, si bien dépeints, avec pudeur et mélancolie. Je ne sais pas si Johnny manque d'amour, mais de tendresse et de gestes réels d'affection, ça c'est certain. Parce que de l'amour il y en a, hélas le manque de communication flagrant et la maladresse dont ils font preuve détériorent ce sentiment d'amour qui pourrait les lier. Il ne peut pas remarquer que sa grand-mère exprime son affection par le soin qu'elle prend pour laver et plier son linge, pour lui préparer son repas, dans l'inquiétude qu'elle témoigne quant à sa santé et au fait qu'il travaille trop. Parce qu'elle est "dure", à l'image de son père et de sa propre image. La réaction qu'elle a quand elle découvre le préservatif puis la scène finale quand elle lui remet la nouvelle adresse de Gheorghe sont des scènes très fortes où on peut ressentir l'amour qu'elle a pour son petit fils.

    Pour le père c'est encore plus complexe, diminué physiquement, il doit vivre avec la culpabilité et "l'humiliation" de devoir se reposer entièrement sur son jeune fils. Alors comment exprimer son malaise et sa colère envers cette situation tant injuste pour lui que pour son fils ? En lui expliquant comment faire son boulot de manière trop agressive. Pourtant, on le sent que c'est aussi le seul moyen qu'il a de garder un lien avec son fils, le sujet de la ferme étant leur seul point commun, le seul sujet de conversation possible. Puis il commence à voir son fils plus épanoui en riant avec Gheorghe ainsi que tous les efforts qu'il fait pour tenir, seul et à bout de bras, le poids de cette ferme. La scène dans la baignoire où il se repose complètement sur Johnny et lui murmure enfin ce "merci" plein de pudeur... Magnifique ! Une splendide amorce vers le changement qui atteindra son paroxysme dans leur dernière discussion à cœur ouvert où chacun laisse transparaitre la tendresse qu'il ressent pour l'autre, à demi-mots mais tout de même !

    Franchement j'ai beaucoup aimé le traitement de cette famille, à fois esseulée mais soudée dans l'adversité. J'aime particulièrement l'actrice qui joue sa grand-mère et encore une fois elle ne m'a pas déçu ! J'ai aussi beaucoup apprécié l'accueil fait à Gheorghe, qui paradoxalement est plus sympathique de la part du père et de la grand-mère que du fils. Ils ne sont pas affables et souriants mais cherchent quand même à le mettre à l'aise. Ca les représentait bien je trouve. 

     

    Passons maintenant à la relation entre Johnny et Gheorghe ! Quel bonheur ! Johnny l'écorché vif qui boit à s'en rendre malade tout ça pour oublier sa condition. Sa brutalité dans ses gestes et ses mots alors que son repli sur lui-même le fait paraitre si fragile. Puis Gheorghe, plein de patience active, dans le sens où il est d'une douceur incroyable, que ce soit avec l'agneau qu'il materne ou avec Johnny dont il prend soin, mais jamais passif car il sait quand montrer les crocs pour se faire entendre et respecter. J'ai adoré ce personnage d'une gentillesse extrême et qui doit subir beaucoup de ressentiment injustifié, je pense par exemple à la scène du bar, qui m'a vraiment fait mal au coeur !

    J'ai adoré que la brutalité de leur rapport au début se transforme peu à peu en échange plus sensuel puis en contact emprunt de douceur. Voir Johnny s'ouvrir, sourire et même flirter est un ravissement tant pour nous que pour Gheorghe. La passion qu'ils ressentent l'un pour l'autre est parfaitement bien montrée, particulièrement au moment où Gheorghe lèche la blessure de Johnny en le regardant dans les yeux. Je trouve qu'il se passe vraiment que chose de fort à ce moment là. Du côté de Johnny, le court instant où il couve des yeux Gheorghe qui prépare le fromage est d'une douceur et d'une beauté sans nom, parce qu'on peut lire dans ses yeux à quel point il aime ce qu'il est en train de vivre et de partager avec lui, seuls tous les deux, comme n'importe quel couple qui s'aime.

    Franchement ce film est un vrai petit bonheur d'1h40 et je ne comprends pas pourquoi on en a si peu entendu parler (à moins que ce soit moi qui sois à la ramasse, c'est carrément possible...). Puis surtout, il prouve qu'il est totalement possible de faire un film puissant et qui nous prend aux tripes sans pondre une fin dramatique. Bien au contraire, les voir se retrouver à la fin ajoute encore de la beauté à leur relation car elle finit sur une magnifique note d'espoir, tant du point de vue familial qu'amoureux !

    En bref... J'ai vraiment aimé (sans déc...). Merci pour ce partage !!

     

    EDIT : J'ai juste oublié de souligner à quel point j'ai trouvé Gheorghe absolument canon. En temps normal je ne me focalise pas trop sur l'aspect physique du personnage parce que c'est plus l'alchimie avec son partenaire qui prédomine mais lui... Mamamama... Très très charmant ! Voilà.

     

    Ewi <3

      • Jeudi 12 Novembre 2020 à 22:34

        quel bonheur que de te lire Ewiful !

        ce film, les critiques n'en disaient que du bien. au fur et à mesure de la traduction, les frissons me couraient dans le dos.

        il ne correspond pas aux canons du genre de film qu'on recherche sur ce site.

        mais je ne pouvais pas le garder pour moi. heureusement il y a des personnes comme toi qui méritent qu'on leur propose quelque chose de différent.

        merci pour ton coup de coeur qui a rejoint le mien.

    13
    Samedi 27 Juin 2020 à 22:24

    Je l'avais mis de côté depuis un moment car l'ambiance rurale de la campagne anglaise me donnait déjà froid d'avance.wink2 Et aujourd'hui, qu'il fait un temps à regarder un film avec cette ambiance, je l'ai enfin regardé ! smile

    Enfin, c'est bien ce mot , tel un fil conducteur, qui va réveiller le magnifique Johnny et le sortir de sa torpeur bestiale après s'être laissé amadouer par le superbe Gheorghe ! La façon dont Gheorghe dompte ce petit agneau qu'est Johnny est d'une telle beauté mais d'une tristesse, aussi, car on sent toute la souffrance de ce pauvre enfant qui a grandit sans les gestes d'amour que tout parent devrait prodiguer à sa création ! yes Et ces dernières scènes de fin, hyper touchantes car Johnny baisse enfin totalement sa garde face à son Gheorghe qui attendait les bons mots de son homme ! yes

    Ce film est l'expression d'une énorme blessure que ce milieu n'avoue pas et toute la beauté à en ressortir s'exprime par d'incroyables paysages , des animaux qui broutent en paix et des humains qui s'aiment à leur façon ! clown

    Merci, cher Jayle, pour la traduction de ce petit bijou cool, comme tu sais si bien nous les partager et merci de m'avoir faite revivre des souvenirs d'enfance quand je donnais le biberon à des agneaux et que je partais en transhumances aussi avec des chèvres ! he 

     

      • Dimanche 28 Juin 2020 à 16:08

        Oh bah non, cher Jayl mais merci pour l’intérêt que tu y portes   clown (avec tout çà, faudrait pas que je prenne  la grosse, tête, lol ! heglasses)

      • Samedi 27 Juin 2020 à 22:34

        Merci Claire !

        tu ne peux pas savoir comme je l'ai attendu ton commentaire !

        et si je te dis que j'étais triste de ne pas l'avoir vu arriver !

        j'ai les yeux larmoyants mais c'est de joie ! bonne nuit et bon dimanche !

    12
    Mardi 24 Mars 2020 à 16:14

    Merci pour ce superbe film. 

    11
    Lundi 23 Mars 2020 à 12:50

    merci beaucoup pour la traduction de ce film , bon courage pour la suite !!!!!!happy

    10
    Dimanche 22 Mars 2020 à 20:20

    merci beaucoup pour ce film

    9
    Samedi 21 Mars 2020 à 23:54

    Génial ^^

    Et bein, quel grand écart avec l'ambiance des séries thais ( bon après c'est un film pas une série les codes sont pas les mêmes) l'ambiance trés "naturaliste", rude, un peu crade, ca contraste avec l'aspect "propre" de beaucoup de prods asiatique (quoiqu'il y est pas mal de contre-exemples, Blue hours avec ses scènes dans la décharge...)

    J'aime beaucoup le couple de personnages, notamment Johnny qui est rongé, dévoré par la solitude. Le voir s'ouvrir c'est magique ^^.

    Aussi, un truc que j'ai remarqué, dans les films européens y a quasi systématiquement une scène de baignade en pleine nature; Jongens (Boys) bien sûr, Call me by your nameSomething must break, Stadt Land Fluss (que j'ai adoré et  qui se passe aussi dans une ferme), Quand on a 17 ans, L'OrnithologueRomeos, Ligne d'eau.... est ce que c'est une référence aux roseaux sauvages ou c'est inconscient ? En tout cas c'est un motif ultra récurrent :p.

    Un grand merci pour cette superbe découverte et pour votre travail toujours formidable ! Bon dimanche !!

     

    8
    Samedi 21 Mars 2020 à 21:06

    Aaaah une pépite ce film merci pour cette traduction :)

    7
    Samedi 21 Mars 2020 à 19:32

    ah je l'ai vu au cinéma excellent film !

    6
    Samedi 21 Mars 2020 à 18:21
    Merci pour ce film
    5
    Samedi 21 Mars 2020 à 18:10

    merci beaucoup pour ce film !! smile

    4
    Samedi 21 Mars 2020 à 18:09

    Merci beaucoup pour ce film :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :